29 septembre 2015Les postures assises

Bas-relief Nommées respectivement ; sukhâsana, siddâsana, svastikâsana, padmâsana, brahmâsana,vajrasâna, virâsana, baddha padmâsana, gomukhâsana.
Cependant de subtiles nuances les différencient.

Elles seront adoptĂ©es en fonction de nombreux facteurs tels que : le type d’exercice Ă  effectuer (respiration, bandha, lire, mĂ©diter, chanter…),  sa durĂ©e et le moment de la journĂ©e, la recherche d’un effet particulier (apprĂ©cier les effets produit d’un exercice….)
A cause de la position des membres inférieurs, ces postures ne sont jamais parfaitement symétriques.
SUKHASANA –  posture facile
Cette position est aussi connue sous l’appellation posture « en tailleur »
Assise jambes croisées et faites glisser les pieds sous les genoux
Il est plus facile de vous tenir droite avec les Ă©paules Ă  l’aplomb des hanches si vos genoux se trouvent plus hauts que vos hanches, n’hĂ©sitez pas Ă  utiliser un coussin, ou une couverture pour surĂ©lever votre assise.
SIDDHĂ‚SANA posture parfaite
Assise, repliez une jambe, talon au contact du périnée (zone entre anus et parties génitales). Fléchissez la seconde jambe et alignez le talon de ce pied sur le premier talon.
Alternez les jambes pour développer la souplesse des deux jambes et hanches.
SVASTIKÂSANAposture propice, « auspicieuse »
Assise, croisez les jambes. Glissez les pieds entre cuisses et mollets. Les genoux doivent toucher le sol.
La  posture ressemble à siddhasana mais les talons ne touchent pas le périnée.
PADMĂ‚SANAposture du lotus
DĂ©butez en sukhasana, puis passez en siddhasana ,  soulevez l’autre jambe en plaçant l’extĂ©rieur du pied contre l’aine opposĂ©e. Tenez vos deux pieds et faites-les glisser davantage vers l’aine en recherchant une position symĂ©trique Ă©quilibrĂ©e

Très souvent les adeptes occidentaux souhaitent pratiquer leurs exercices de respiration ou de mĂ©ditation dans l’une des postures classiques du yoga, jambes croisĂ©es. Une posture assise sur une chaise ou amĂ©nagĂ©e avec un tabouret conviendrait cependant beaucoup mieux dans la plupart des cas. Seules ces positions permettent Ă  un grand nombre de personnes de conserver le tronc bien redressĂ© avec un minimum d’effort.
Les postures assises sur le sol, jambes croisĂ©es sont donc très souvent prĂ©judiciables Ă  beaucoup d’occidentaux dont les habitudes de vie sont en totale contradiction avec ces attitudes.
L’essentiel dans toutes les postures est la capacitĂ© de maintenir l’immobilitĂ© c’est-Ă -dire la stabilitĂ© de la posture, sensation rĂ©elle de confort et de contentement.

Les commentaires sont fermés !


« - »