16 mai 2019Idées ou expériences à partager?

Ce blog est aussi le vôtre …  vous aimez lire, vous aimez écrire ? Que vous soyez déjà auteur(e) ou que vous rêviez de l’être, cet espace accueille des textes courts : poème, impression, sentiment, réflexion, …. le seul mot d’ordre étant de vous faire plaisir et de partager ce plaisir.
N’hésitez pas à m’envoyer vos textes (20 lignes maximum) à mon adresse e-mail (voir contact) et je me ferai un plaisir de les publier.

Vos quelques commentaires …

Sagesse

«  Le silence installe dans le monde une dimension propre, une épaisseur qui enveloppe les choses. Le temps y passe sans hâte, à pas d’homme appelant le repos, la méditation, la flânerie » –Le Breton David

Puissiez-vous vivre,
« un yoga comme moyen de vous rencontrer, dans votre corps, avec lequel vous vivez toutes les expériences de votre vie, avec vos forces, vos vides, vos tensions et difficultés, vos beautés.
Un yoga de conscience, d’écoute, d’exploration de votre intérieur : corps, émotions, mental, énergie, spirituel.
Un yoga d’acceptation de soi, de lâcher prise.
Un redressement de l’être vertical que vous êtes, à partir de votre ancrage.
Une recherche, non pas de performance, mais de simplicité.
Un souffle qui nourrit pleinement votre vitalité.
Un cœur qui bat, plein, vivant… finalement être davantage qui vous êtes »
[Emmanuel Bernard- professeur de yoga]


assiseS’asseoir en silence
Avant ma séance, j’appréhende un peu le moment du recentrage. Ce petit rituel est souvent perturbé. Cela m’affecte parfois parce que je n’y suis pas dans ce repositionnement de ma conscience.
18h c’est l’heure du cours.
Nous sommes installées en position neutre. La posture est lancée. Nous avons les yeux fermés depuis quelques instants à peine qu’un élève traverse la salle, un bruit incongru me secoue comme un tapis que l’on déroule vigoureusement ou encore des conversations derrière la porte. Une vague d’irritation commence à monter en moi. Serais-je la seule à  être dérangée?
Ecouter pleinement les sons et revenir doucement vers l’observation du souffle, voilà  le début du voyage que tu nous propose. Dur, dur car les situations de stress, d’embarras ne manquent pas. Quoiqu’il arrive, deux possibilités s’offrent à  moi soit je me laisse embarquer dans la perturbation soit je m’en sépare.
Je découvre avec joie et comprends que le yoga est une voie d’action. Respirer avec conscience est une manière de revenir à « ici et maintenant ». Peu à peu, toute tension s’efface. Tout redevient stable et paisible avec une pointe de frémissement joyeux. La qualité de présence par le groupe est palpable. Ma perception a évolué avec mon état. Etonnant! Rien ne me manque ni ne me dérange.
S’asseoir en silence et s’établir en soi-même est un défi et à chaque fois une belle manière de revoir ses bases. Quel pouvoir cette assise!                                                                                                                                                                                                                            [Une pratiquante assidue]

***
inspiration-automneApprendre à regarder, s’étonner, s’émerveiller.
Chaque jour, se laisser toucher par quelque chose. Cela nous garde vivant, et nous apprend à mourir.
***
Tout change tout le temps…
Le changement est l’essence même de la vie. Le jour succède à la nuit, l’été à l’automne, l’adulte à l’enfant. Rien n’est fixe, tout bouge et se transforme continuellement, dans nos vies personnelles, familiales, professionnelles, comme dans l’univers tout entier. Se souvenir de la loi du changement permet de prendre plus de recul face aux évènements ; quelle que soit la situation dans laquelle on se trouve, on peut mettre celle-ci en perceptive, entrevoir son évolution. Savoir que tout change tout le temps évite de se laisser surprendre ou déstabiliser par les évènements. [Karine K.]

***

 

aquarelle-par-abel« J’apprends  à aligner mon corps mais je comprends que je m’aligne aussi dans la vie …»
***
« Je sais que lorsque je travaille sur l’extérieur de mon corps, c’est l’intérieur que je modifie… »
***
« Mon corps est un champ de connaissances que j’explore pour en faire un allié et ainsi avancer… »
***
« Mon équilibre est une négociation acharnée… »
***
« Je commence à poser mes valises de tensions… »
***
« Prendre son temps, se poser, correspond à un nouvel état d’esprit. Ce rapport au temps n’est pas facile. Il nous confronte à nous-même. On voudrait changer, mais souvent on est pris entre deux feux, le désir de changement et la peur de lâcher nos anciens repères… »
***
«  Retrouver les gestes spontanés du corps ne se fait pas automatiquement. Cela nécessite du recul, de la distance… »
***
« Il est plus relaxant de laisser les choses être ce qu’elles sont que de chercher à vouloir les modifier… »

Les commentaires sont fermés !


« - »